La technique Mattox

« Considéré comme l’un des grands professeurs de danse jazz, il préfère, quant à lui, parler de style libre, formulation qui lui paraît plus représentative de son besoin de totale liberté d’expression. Son style éclectique s’inspire de celui, fluide et animal de Cole, qu’il mélange aux danses classique, moderne, ethnique et aux claquettes. Construite sur une progression d’exercices qu’il appelle « la barre », sa méthode met l’accent sur l’isolation, la coordination, la polyrythmie de différentes parties du corps, la relaxation et la concentration. Ce système d’exercices précis, clairs et extrêmement stimulants transcende la danse Jazz et forme des danseurs pluridisciplinaires. »
Eliane Seguin, Larousse de la Danse

Cette technique, ou ce système d’enseignement fut développé pour apprendre au danseur, professionnel ou débutant, à utiliser les parties de son corps indépendamment les unes des autres. Elle consiste en des séries d’isolations qui commencent par la tête pour descendre progressivement vers les pieds : les premiers exercices font donc travailler la tête, puis les épaules, la cage thoracique, le bassin et enfin les jambes, selon trois séries successives et différentes. Au début, les exercices d’isolation de base sont simples, mais au fur et à mesure des progrès de l’élève on ajoute des ports de bras. Combinés au travail des isolations, ils créent chez lui un sens de la coordination qu’il ne peut acquérir autrement.
Cette technique a également pour but d’apprendre à l’élève à savoir utiliser son subconscient et à faire appel à des réflexes naturels. Il prend conscience de sensations corporelles qui développent des réactions instantanées dans les mouvements de la danse comme dans les autres, et contribuent ainsi à une meilleure appréhension de la vie quotidienne. Lorsque cela devient naturel chez l’élève, l’art de la danse dans toute sa complexité devient aussi aisé que celui de marcher ou de courir. Ce qui ne veut pas dire que la danse ne nécessite aucun travail, bien au contraire : l’élève développe un « savoir-faire », il sait quand, à quel moment précis il doit dégager une certaine énergie, fournir un certain effort. Après les trois séries d’isolations , des séries d’étirements au sol assouplissent le corps et incluent également nombre de mouvements utilisés dans les chorégraphies au sol. Cette technique permet à l’élève de développer harmonieusement son corps et d’acquérir ainsi la résistance physique nécessaire à la parfaite exécution du mouvement.
Les bases de ce système ont été développées à la suite de l’étude des disciplines suivantes :

  • claquettes
  • danse classique
  • flamenco
  • folklore russe
  • danses indiennes
  • comédie musicale
  • danse moderne

« Le professeur n’est pas plus doué que ses élèves. S’il ne peut leur insuffler le désir de devenir plus que de simples danseurs, alors l’Art de la Danse disparaîtra. »

Cette méthode Mattox a contribué à la formation d’innombrables danseurs à travers le monde entier.